La commanderie

La Commanderie de l’Ordre teutonique

L’Ordre teutonique, troisième des grands ordres de chevalerie nés en Terre Sainte lors des croisades, occupe une place essentielle dans l’histoire de Rixheim jusqu’à la Révolution française. D’abord établie à Mulhouse vers 1230, la Commanderie est transférée à Rixheim vers la fin du XVIème siècle.
Philippe Antoine De Montjoie (1687-1757), commandeur à Rixheim de 1730 à 1745, obtient du Grand Maître de l’Ordre en 1733 l’autorisation et le financement pour construire un nouveau bâtiment.
C’est à l’architecte de l’Ordre, Jean Gaspard Bagnato, que l’on confie cette mission. Il démarrera les travaux en 1735. Construite dans le style classique français, la partie centrale abrite les pièces d’apparat et les ailes ont une vocation de service ou agricole. Considérée comme l’une des plus imposante construction du XVIIIème siècle en Haute-Alsace, celle-ci est complétée par un parc de plus de 2 hectares.

Le bâtiment sous la Révolution française

La Révolution française, qui met fin aux droits féodaux de l’Ordre en Alsace, entraîne le départ des commandeurs. La Commanderie est alors confisquée comme bien national en 1789. Le bâtiment sert tour à tour de caserne, de prison à l’époque de la Terreur, puis d’hôpital militaire de 1794 à 1797.

La Commanderie devient une manufacture de papier peint…

1797 marque la vente de la Commanderie à un industriel mulhousien, Hartmann Risler, qui y installe une fabrique de papiers peints. Elle est reprise en 1802 par son principal associé, Jean Zuber qui lui donne la raison sociale « Jean Zuber et Cie ». Pendant cinq générations, la famille Zuber dirigea l’entreprise, qui porte toujours son nom et participa au développement économique de la ville de Rixheim.
La Commanderie sert à la fois d’atelier de fabrication dans les deux ailes, réhaussées vers 1820 et de maison d’habitation à la famille Zuber dans la partie centrale.

…Pour se transformer en Hôtel de ville

Conscient de sa valeur patrimoniale inestimable, la ville de Rixheim rachète la Commanderie en 1984 qui sera entièrement réhabilitée pour recevoir les services de la mairie en 1986.
Classé Monument Historique en 2011, cette inscription rend hommage à la grande valeur patrimoniale de cet édifice.
La fabrication de papiers peints par l’entreprise Zuber et Cie se poursuit encore aujourd’hui dans l’aile gauche du bâtiment, tandis que l’aile droite est consacrée à la conservation de ce même matériau depuis 1983 grâce à la création du musée du papier peint.

D'autres informations
pourraient vous
intéresser

[ L'histoire ]

Histoire de Rixheim

[ Loisirs ]

Parc de la Commanderie

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Morbi eu efficitur quam.

[ Loisirs ]

Le musée

[ Loisirs ]

Parcours historique